Jacqueline Sauvage

Le procès en appel de Jacqueline Sauvage , femme battue pendant 37 ans qui avait tué son « mari » le lendemain du suicide de leur fils également victime de violences vient d ‘ aboutir au maintien de la peine de 10 ans d ‘incarcération . Le tribunal a semble -t- il considéré qu ‘il y avait d ‘ autres moyens de se sortir de cette situation . A cela , je répondrai compte tenu de mon expérience , que victime de violences conjugales , vous ne vous reposez jamais , soit vous attendez les crises de violence , soit vous les subissez , étant si épuisé vous ne réfléchissez plus normalement . La deuxième chose est que le quotidien avec un être qui parvient à pousser son propre fils au suicide , est forcément un enfer indescriptible , c ‘ est comme si vous viviez avec Pol Pot et si vous vivez avec Pol Pot , vous savez qu ‘ il n ‘ y a rien à négocier . L ‘ issue était inéluctable , d ‘ ailleurs cet homme en cherchant la destruction des autres ne cherchait – il pas la sienne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*